Interlude : La perspective de bâtir

France par gouvernemens, planche 23 de l'Atlas universel de Gilles Robert de Vaugondy, Pais, 1757
France par gouvernemens, planche 23 de l’Atlas universel de Gilles Robert de Vaugondy, Pais, 1757

C’est un principe qu’on comprend mieux en explorant, par exemple, l’évolution de la gouvernance des Royaumes de France, de ses Empires et de ses Républiques :

Idéalement, on constate qu’un système de gouvernement est là pour apporter certaines garanties aux populations fédérées sous son autorité. Au-delà des questions de sécurité, évidemment centrales, qu’elles soient de nature physique ou économique, qu’en est-il de la sécurité morale, intellectuelle, essentielle au développement de l’espèce humaine ?

En d’autres termes, quelles sont les garanties de bonheur ? Pas seulement de jouissance, mais bel et bien de bonheur, étant entendu que le bonheur ne peut se trouver fédéré sous aucune autre autorité que la sienne propre ?

La première réponse à la question sera éminemment sociale : c’est en cherchant les autres qu’on trouvera les ressources de la tristesse et de la joie. Et c’est en consultant son environnement qu’on échafaudera une meilleure répartition et un meilleur équilibre de la valeur de ces tristesses et de ces joies.

En somme, autrui provoque en nous un sentiment que l’environnement seul peut tempérer. Ce dernier procure l’espace à son épanouissement, l’organisation de son action et la perspective de bâtir.

Interlude : La perspective de bâtir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s