Fluctuat Nec Mergitur

Fluctuat Nec Mergitur © Studioparis
Fluctuat Nec Mergitur © Studioparis 

C’est à la puissante corporation des bateliers, les Nautes, que l’on doit l’emblème de Paris, la nef voguant, et la locution latine : Fluctuat Nec Mergitur (« Il est battu par les flots mais ne sombre pas »).

Dès les premiers temps de Lutèce, trois siècles avant J.-C., le commerce fluvial confère sa singularité à Paris et à son île cerclée de marais.

Les nautae parisiaei entretiennent d’excellentes relations avec Rome durant le Haut-Empire. Le commerce s’établira ensuite avec l’Orient, comme en atteste, sous le règne des Mérovingiens, la présence de marchands juifs et syriens.

Paris a toujours été terre de révolutions, de renversements, de révolte, de vie. Pourquoi ? Parce que Paris a toujours eu la force d’être ville ouverte sur le Monde, plurielle, complexe et ivre cette complexité.

En ce vendredi 13 novembre, c’est le foyer bouillonnant de la France, perpétuellement mobile, se redéfinissant sans cesse dans une apparence d’inertie, qui a été visé.

Paris et la France, ce sont choses bruyantes pour masquer une inquiétude. Celle d’une ville-monde.

Qu’on ne reproche jamais à celle-ci d’être trop lente, trop lourde, trop chargée d’Histoire, trop intriquée. Pour les mêmes raisons, Paris est fidèle, Paris nous porte.

Paris est notre nef, et nous voguons avec elle sur les flots incertains.

© Paris Atlas Historique
© Paris Atlas Historique
Fluctuat Nec Mergitur

4 réflexions sur “Fluctuat Nec Mergitur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s